tourisme d'affaire villes d'afrique
- Voyages & Loisirs

Les villes africaines et le tourisme d’affaires, un duo gagnant

Les acteurs du tourisme en Afrique sont conscients que le secteur des conventions professionnelles peut doper le nombre de visiteurs. Plusieurs grandes villes qui sont aidées par les chaînes hôtelières ont misé sur ce segment pour pouvoir se développer. Auparavant, Le Cap et Marrakech étaient les hubs préférés des congressistes. Actuellement, Kigali et Abidjan ont fait des efforts pour être attractifs.

Les chaines hôtelières comme fer-de-lance du tourisme d’affaires en Afrique

Le secteur du tourisme d’affaires évolue rapidement en Afrique. Les métropoles et les chaines hôtelières en sont pour quelques choses. En 2018, des villes se sont spécialisées dans ce créneau. 60 % des chiffres d’affaires des hôtels implantés dans ces agglomérations, ont été effectués grâce aux congrès et de convention. En Afrique, la création de centres destinés à accueillir les conférences de plus de 500 participants se multiplie à tombeau ouvert. Quant aux hôtels de moyenne catégorie, ils essayent de tirer leur épingle du jeu.

Ils construisent leur propre salle de congrès. Leur but est de pouvoir diversifier leurs activités et d’optimiser le taux de remplissage pendant les basses saisons. Plusieurs grandes villes africaines se sont positionnées sur ce segment. Auparavant, il y avait quelques Nairobi, Addis-Abeba, Le Cap et Marrakech qui recevaient les congres. Ensuite, Kigali et Abidjan leur ont emboîté le pas.

Abidjan, la nouvelle destination pour le tourisme d’affaires en Afrique

Depuis quelques années, Abidjan est devenue une destination majeure du tourisme d’affaires. Il faut dire que cette cité a pu tirer son épingle du jeu. Le retour du siège de la BAD en son sein en est pour quelque chose. La ville est le hub pour la partie ouest de l’Afrique. Pour tenir sa place, elle ambitionne d’accroître sa capacité d’accueil. Abidjan va donc devenir une adresse afrique prestige voyages d’affaires dans les années à venir. Dans cette optique, un complexe ayant un nouveau centre de congrès y sera construit. La mise en service est prévue en 2021 ou 2022.

En plus, les établissements tels que « Marriott » et « Sheraton » vont aussi s’implanter dans cette métropole. Dans la foulée, le gouvernement ivoirien a mis en place un projet d’agrandissement de l’aéroport d’Abidjan. Le but étant d’augmenter la capacité de cette plateforme pour pouvoir accueillir davantage de passagers.

Kigali sera une destination incontournable pour le tourisme d’affaires en Afrique

La capitale rwandaise ambitionne de devenir une destination pour le tourisme d’affaires. Elle est en bonne voie, à en croire les derniers chiffres disponibles. En effet, Kigali se positionne au troisième rang africain, si on compte le nombre de congrès organisés. Selon le classement de l’International Congress and Convention Association (ICCA), elle a reçu 42 conférences et congrès en 2016.

Cette place, elle l’a gagné grâce aux gros investissements qu’elle a effectués dans les infrastructures d’accueil. Elle est en train d’être la destination Afrique prestige voyages de référence. Afin de doper le tourisme d’affaires, leur gouvernement a mis en place l’office des congrès du Rwanda. Le travail de cette institution semble porter ses fruits. Ce secteur est devenu l’un des piliers de l’économie du pays. Créateur d’emplois et générateur de devises, la réception des conférences internationales sera un levier de la prospérité du Rwanda.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *