Voyage humanitaire, formation humanitaire
- Famille, Voyages & Loisirs

Partir en mission humanitaire, faut-il suivre une formation particulière ?

Partir en mission humanitaire c’est à la fois aider les autres et s’enrichir professionnellement et personnellement. La crise économique entraine les associations à avoir de plus en plus besoin d’aide de bénévoles. Vous souhaitez vous engager et œuvrer pour la solidarité internationale ? Voici quelques informations, questions à se poser et conseils à prendre en considération avant de faire le grand saut.

Solidarité internationale, quelques chiffres et informations à connaitre

En France plus de 40 000 associations dans l’humanitaire existent aujourd’hui. Parmi les personnes travaillant pour ces associations, 70% sont des volontaires qui s’engagent à plein temps. Ces personnes sont logées et touchent une indemnisation suivant le type d’organismes avec qui elles s’engagent.

Parmi les raisons pour lesquelles les français s’engagent dans une mission de solidarité internationale, nous pouvons retrouver l’envie d’aider les autres, d’apporter sa contribution à un équilibre des ressources de la planète mais également prendre du recul sur soi-même et sur ses envies dans la vie.

Les questions importantes à se poser avant de se lancer dans un projet humanitaire

Il est très important de vous demander pourquoi vous souhaitez partir en mission humanitaire. En effet, les motivations peuvent parfois être troublées par différents sentiments comme l’envie de fuir quelque chose, l’envie d’aventure ou simplement l’envie de voyager. Se lancer dans le domaine de la solidarité internationale doit avant tout reposer sur un désir d’aider les autres, or cela peut très bien se faire en France … Soyez donc très clair avec vous-même sur vos véritables motivations.

Faut-il passer par une école en solidarité internationale pour partir ?

Partir en mission humanitaire ne nécessite pas obligatoirement de posséder un diplôme humanitaire. Vous pouvez en effet, partir tel un baroudeur par le biais d’une ONG, dans le cadre d’une année de césure pour les étudiants, ou alors axer l’un de vos stages vers une mission humanitaire à l’étranger. Les départs en tant que volontariat international permettent également de prétendre à une mission humanitaire rémunérée allant de 6 à 24 mois.

Bien évidemment certains savoir-être et savoir-faire sont indispensables pour réussir votre projet humanitaire et s’acquièrent le plus souvent dans le cadre de formations diplômantes dans l’humanitaire. Les stages et les participations à des associations proposés par les écoles permettent de réellement vous développer un socle de compétences très utile lors de missions humanitaires.

Si vous souhaitez faire de la solidarité internationale votre métier, vous avez tout intérêt à vous inscrire dans l’une des formations en solidarité internationale proposées en France. Et si c’est le cas, ne vous inquiétez pas vous serez très rapidement sur le terrain grâce aux nombreux stages et missions mises en place au cours de ces cursus.

Une fois que vous aurez pris connaissance de toutes ces informations, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bonne chance dans vos projets !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *