ostéopathe bébé
- Santé & Beauté

Quand emmener votre bébé à l’ostéopathe ?

Un bébé en bonne santé, tel est le souhait de tout parent ! Pourtant, suite à une naissance compliquée ou inconfortable, il pourrait présenter des troubles fonctionnels qui peuvent perturber son confort de vie.

L’ostéopathie est une technique thérapeutique qui a su faire ses preuves pour aider de nombreux nourrissons. Quand emmener votre bébé à l’ostéopathe ? Dans quelle situation ? Comment se déroule une séance ? Les réponses ci-après.

Le plus tôt possible !

Bien qu’il n’y ait pas urgence, à la sortie de la maternité, il est toujours mieux de consulter un ostéopathe.

En établissant un bilan, celui-ci vérifiera si tout fonctionne bien. Il sera également en mesure d’identifier à temps des déséquilibres corporels qui pourraient s’aggraver à l’âge adulte : malformations faciales, dysfonctions crâniennes, etc.

Votre bébé pourra ainsi se faire soigner et récupérer plus vite pour retrouver l’équilibre et bien démarrer sa vie.

Il est aussi recommandé de réaliser un bilan ostéopathique :

– lorsque bébé apprend à s’asseoir (vers 7/8 mois)
– lorsqu’il apprend à marcher (vers 1 an).

L’ostéopathe saura l’aider à faire face à ces étapes, sans grande difficulté.

N’hésitez pas non plus à lui contacter :

– lors des grosses chutes, après les fractures
– lors d’un mal-être physique et lors d’une grosse peur.

Force et bien-être accompagneront votre bébé à l’avenir !

Pour trouver rapidement un spécialiste proche de chez vous, vous pouvez toujours contacter un ostéopathe 78.

En cas d’éventuels traumatismes…

Si l’accouchement ne s’est pas bien déroulé (déclenché ou sous péridural, utilisation de forceps, ventouse, expression abdominale, opération césarienne, tour de cordon, prématuré ou post-terme…), il se pourrait qu’il ait engendré différents troubles chez le nouveau-né.

En effet, il se pourrait que votre bébé ait le syndrome de la tête plate, hypotonie, malposition de la langue, troubles de succion, difficultés à prendre le sein ou le biberon, mauvaise position des pieds, des hanches, strabisme, etc.

Afin d’y remédier au plus vite, il est ainsi conseillé d’intervenir pendant les 3 premiers mois, tant que le corps de votre petit enfant est encore malléable. L’emmener chez l’ostéopathe est une sage décision ! Il saura quoi faire pour corriger les dysfonctionnements constatés.

L’ostéopathie se révèle également utile pour soulager et soigner les petits maux du quotidien qui touchent la plupart des bébés : coliques, régurgitations, gaz, constipations, diarrhées, douleurs au dos, douleurs dentaires, les infections ORL à répétition (otites, bronchites, rhinites), etc. Elle s’avère aussi être efficace pour rétablir le sommeil et l’appétit du bébé. Finis les longs pleurs sans raison apparente !

Les séances, comment cela se passe ?

Des méthodes douces

Avant tout, rassurez-vous ! Il n’y a pas de danger ! L’objectif de l’ostéopathie est de trouver l’origine du problème, quel qu’il soit, au niveau des muscles, des articulations et des viscères, en utilisant uniquement les mains.

Les techniques sont extrêmement douces et indolores et les légers massages vont stimuler les capacités d’auto traitement du corps, sans avoir recours à la prise de médicaments.

Des séances au rythme de votre enfant

Votre ostéopathe détermine le nombre de séances nécessaire pour le rétablissement de votre bébé, selon le bilan ostéopathique et la nature des troubles et des traumatismes. 3 séances sont, en moyenne, sollicitées et elles seront espacées d’au minimum 3 semaines en fonction des cas.

Les effets sont presque immédiats

Quant au résultat, il est visible dès le lendemain. Les effets sont apparemment rapides chez le bébé. Pour une thérapie plus efficace, votre ostéopathe 78 vous prodigue divers conseils de « nursing ». Ces derniers sont profitables pour accélérer le processus de guérison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *