tdah jeux d'attention
- Santé & Beauté

TDAH : des neurogames pour traiter les troubles de concentration de l’enfant

Précédemment connu sous le nom de syndrome de l’enfant hyperactif, le trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) toucherait entre 5 et 10% des enfants. Difficilement diagnosticable en raison de symptômes pouvant provenir d’autres troubles plus ou moins éloignés du TDAH, ces troubles sont souvent décelés vers 5/7 ans avec les premières années de scolarité obligatoire. Les enfants concernés ont en effet des difficultés à conserver leur attention, à terminer des tâches en cours, se laissent distraire, évitent les activités mentales, posent problème sur des questions de disciplines et de règles.

S’il n’existe pas de traitements médicaux curatifs des troubles de la concentration, des solutions alternatives et naturelles peuvent intervenir dans le traitement des TDAH, notamment les neurogames ou jeux d’attention.

Améliorer l’apprentissage et la concentration chez l’enfant grâce aux jeux d’attention

Alors que les enfants touchés par le trouble de déficit de l’attention souffrent souvent de difficultés scolaires, l’approche des neurogames leur propose un mode de stimulation plus positif leur permettant de faire appel à leur capacité intellectuelle dans un contexte plus ludique.

Des sociétés se sont ainsi penchées sur ces questions de la gamification de la thérapie cognitive. On peut ainsi citer la société COGMED, spécialisée dans le développement de logiciel de formation cognitive ; la société américaine AKILI qui mise sur les « médicaments numériques » à travers les jeux vidéo ; ou encore Happy Neurones, pionnier en matière d’entraînement cérébral et la stimulation des fonctions cognitives par le jeu.

Ces entreprises s’inscrivent dans la tendance du traitement par neurofeedback visant à modifier la manière de pensée de l’enfant par la suggestion ludique, et à modifier progressivement son comportement. Concrètement, les jeux d’attention agissent comme des vecteurs de rééducation du cerveau afin d’y modifier petit à petit les dysfonctionnements qui engendrent les troubles de l’attention. Par le jeu, l’enfant prend conscience de ses troubles et apprend progressivement à se concentrer et à contrôler son attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *