anatomie oeil
- Santé & Beauté

Comprendre le principe de la chirurgie laser des yeux

Alors que plus de 3 Français sur 4 présente des troubles de la vision et, pour y remédier, doit porter des lunettes de vue ou des lentilles de contact, de plus en plus de personnes se posent la question de l’opération chirurgicale des yeux au laser. Et de fait, cette techniques développées dès les années 1990 ne cesse de s’améliorer avec des résultats particulièrement intéressant et un taux de succès et de satisfaction tout aussi encourageant. Mais comment fonctionne la chirurgie réfractive laser ?

Fonctionnement de la vue

Avant même d’évoquer le principe de la chirurgie laser de l’oeil, il est essentiel de comprendre comment fonctionne notre œil pour « produire » une image de ce que nous voyons. En la matière, tout est avant tout une question de la lumière réfléchie par les objets. Celle-ci passe tout d’abord par notre cornée puis par le cristallin qui s’accommode afin de faire converger les rayons lumineux afin de former une image nette sur la rétine. Cette image sera ensuite transmise au cerveau via le nerf optique.

Le problème est que, parfois, cette image ne se forme pas de façon nette sur la rétine. On parle alors de trouble de la réfraction ou d’amétropie.

Quelles sont les principales amétropies ?

L’amétropie n’est pas en soit une maladie, mais bien un défaut de divergence par rapport à une vision « normale » ou « emmétropie ». Il existe alors plusieurs cas spécifiques :

  • L’hypermétropie (9% des Français) : dans le cas d’un œil trop court, la convergence lumineuse se fait « trop loin ». La vision proche est alors trouble alors que la vision lointaine est nette.
  • La myopie (9% des Français) : dans le cas d’un œil trop long, la convergence lumineuse se fait en amont de la rétine. A l’inverse de l’hypermétropie, c’est ici la vision de loin qui est floue sans possibilité de compenser, alors que la vision rapprochée est nette.
  • L’astigmatisme (15% des Français) : cette amétropie se joue non pas sur la forme du globe oculaire, mais sur la courbure de la cornée avec une forme plutôt ovale alors qu’elle devrait être arrondie. L’Astigmatisme provoque une vision déformée des images de près comme de près comme de loin.
  • La presbytie : il s’agit là d’une affection se développant avec l’âge, en général à partir de 45 ans. Le cristallin perdant en élasticité, les personnes développent une difficulté à voir correctement de près tout en conservant une bonne vue de loin.

Corriger les amétropies grâce à la chirurgie laser de l’œil

Lasik chirurgie réfractiveLa chirurgie rétractive à l’aide des technologies laser est adaptée dans le traitement des 4 amétropies présentées plus haut. L’idée est de venir sculpter la cornée afin de lui données la forme adaptée pour un réfaction idéale afin que l’image se forme correctement sur la rétine.

  • Dans le cas d’une myopie, le laser va permettre de diminuer la courbure de la cornée afin de compenser l’œil trop long pour former une image plus en arrière, sur la rétine.
  • Dans le cas de l’hypermétropie, on va au contraire augmenter la courbure de la cornée afin de compenser l’œil trop court pour former une image plus en avant, sur la rétine.
  • Dans le cas de l’astigmatisme, on va régulariser la surface de la cornée afin de compenser la forme ovale et donc réduire la perception déformée des images.
  • Dans le cas de la presbytie, on va traiter l’œil dominant pour une vision de loin et l’œil dominé pour une vision de près afin de conserver une vision intermédiaire en binoculaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *