ehpad
- Famille, Santé & Beauté

Un EHPAD ou une hospitalisation à domicile : comment décider pour votre proche?

La grande majorité des personnes âgées préfèrent passer leurs vieux jours à domicile, auprès des leurs. La peur de perdre leurs habitudes et leurs repères favoriserait ce choix. En revanche, pour des raisons de commodités, de sécurité et surtout de suivi médical, les familles opteraient pour la maison de retraite.

  • 3 critères pour choisir entre maison de retraite ou maintien à domicile

Si le giron et l’affection familiaux sont d’une importance capitale dans le bien-être des personnes âgées dépendantes, c’est loin d’être une raison suffisante de maintenir à domicile un proche âgé et en perte d’autonomie. Plusieurs paramètres sont considérés pour guider le choix de le placer en maison de retraite ou maintien à domicile. Quelle que soit la situation, la plupart des familles abordent le sujet du décès lorsqu’un proche âgé est au stade de fin de vie. L’objectif est d’anticiper les faits afin de mieux faire face, avec objectivité, à cette épreuve. C’est ainsi que les pompes funèbres proposent leurs services au profit des résidents des maisons de retraite ou qui sont en maintien à domicile ainsi qu’à leurs familles. L’idée est de laisser le soin au patient en personne d’organiser ses futures obsèques selon ses envies et ses aspirations. 

  • Degré d’autonomie et adaptation des lieux

Le degré d’autonomie de la personne âgée dépendante est un critère important pour déterminer si elle devra être admise en maison de retraite ou maintien à domicile. Si elle est dépendante à 100% ou encore si elle souffre d’Alzheimer, les risques d’accidents domestiques sont élevés et le patient ne sera pas en sécurité à domicile. Ce qui fera pencher la balance sur l’admission en maison de retraite où il sera mieux encadré et mieux suivi en termes de santé. De même, vous devriez veiller à adapter votre maison aux besoins de votre proche en perte d’autonomie.

  • Entourage et aide à domicile

Une personne en perte d’autonomie totale ou partielle nécessite un encadrement rapproché. Ses proches et entourages devront alors veiller à le lui prodiguer de manière à améliorer son confort de vie pour les jours qu’il lui reste à vivre. Disposerez-vous de suffisamment de temps pour ce faire ? L’équipe de la maison de retraite est formée en ce sens, pour faire en sorte de ne pas laisser le patient sombrer dans la solitude et la marginalisation. À domicile, il vous faudra certainement recourir aux services d’une infirmière à domicile pour aider le patient à accomplir les actes indispensables au quotidien. Ce qui engendrera des suppléments de charges financières.

  • Les coûts

Au vu des frais importants de l’admission en maison de retraite, la plupart des familles privilégient le maintien à domicile de leur proche dépendant. Ces frais varient en effet en fonction du degré d’autonomie et de l’état général de santé du sénior. Il faudra prendre en compte les différents forfaits, soins, dépendances, hébergements à long terme ou temporaires… adoptés par les maisons de retraite. Si la famille ne dispose pas d’une ressource suffisante, le maintien à domicile est la solution idéale, pour peu qu’elle investisse dans des équipements indispensables au bien-être du sénior en perte d’autonomie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *