ampoule halogène
- Maison & Jardin

Éclairage et maison : tout savoir sur la lampe halogène

Si dans l’univers de la maison et de la décoration d’intérieur, l’attention est actuellement fortement portée sur les lampes LED, les éclairages halogènes sont loin d’avoir dit leur dernier mot. En effet, l’offre est encore large et a nettement évolué depuis l’invention de l’ampoule halogène chez General Electrics à la fin des années 50. Découvrez le fonctionnement, les atouts et inconvénients de ce mode d’éclairage.

Comment fonctionne l’ampoule halogène ?

L’ancêtre de l’ampoule halogène est évidemment la traditionnelle ampoule à incandescence dont un courant électrique chauffe un filament de carbone enfermé dans une bulle de verre vide d’air. L’évolution repose ici sur le remplacement de certains des éléments de conception. Dans l’ampoule halogène, le filament de carbone laisse place à un filament de tungstène ; l’oxygène est remplacé par des gaz halogénés sous pression tels que l’iode et le brome ; enfin l’enveloppe de verre est remplacée par une ampoule en verre de quartz elle-même intégrée dans un bulbe de verre.

Les atouts de la lampe à incandescence halogène

La lampe halogène est en premier lieu appréciée pour la qualité de son éclairage. Elles produisent en effet jusqu’à 20% de lumière supplémentaire par rapport aux ampoules à incandescence classiques. Cette lumière semble d’ailleurs plus naturelle et donc plus agréable. Côté confort, de nombreux luminaires équipés d’ampoules halogènes bénéficient d’un variateur d’intensité, ce qui permet d’adapter la luminosité aux circonstances. Ces ampoules profitent également d’une durée de vie jusqu’à 5 fois supérieures aux anciens modèles, atteignant jusqu’à 5 000 heures d’éclairage.

Les inconvénients des lampes halogènes

L’un des principaux inconvénients des ampoules halogènes est leur caractère énergivore. En effet, si l’on trouve aujourd’hui dans le commerce des ampoules à incandescences halogènes dites « basse consommation », ces modèles sont pourtant plus gourmands en électricité que leurs homologues utilisant la technologie LED. Proche de celle du soleil, la lumière produite par les lampes halogènes émet des rayons UV mais aussi beaucoup de chaleur. De ce fait, il faut éviter de regarder trop longtemps ces sources de lumières, de s’y exposer trop longuement ou de laisser cette source de lumière à porter des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *