Marché matières plastiques
- Business & Entreprises

Plasturgie : quelles tendances pour 2018 ?

Depuis quelques années déjà, le marché mondial des matières plastiques connaît une réelle mutation avec un demande fortement tirée vers le haut par les pays asiatiques et une baisse de la production en Europe. En effet, l’Asie réalise aujourd’hui prêt de la moitié de la demande mondiale en matière plastique et la Chine près d’un quart à elle seule. Ainsi, la production mondiale de matière plastique devrait atteindre en 2018, selon les estimations, plus de 300 mégatonnes.

Une année record pour la plasturgie française

Si l’année 2017 avait été marquée par une hausse notable du prix des matières plastiques, au détriment des marges des professionnels du plastique, les professionnels de la plasturgie en France ont pourtant réalisé une année record avec un chiffre d’affaires atteignant les 30 milliards d’euros.

Mais si les volumes de production augmentent nettement depuis 2000, et plus encore sur les 3 à 4 dernières années, le phénomène est plus restreint lorsque l’on se concentre sur les marges de l’industrie plastique.

Hausse des volumes de production

Pour élaborer leur stratégie 2018, les professionnels n’ont d’autres choix que de se projeter sur l’évolution des prix. S’établissant en ce mois d’avril 2018 à un peu de plus de 60$, le prix du baril de pétrole est reparti à la hausse en fin d’année 2017 alors qu’il s’était stabilisé à 52$ une bonne partie de l’année.

Effet direct sur le prix des matières premières telles que l’Ethylène et le Propylène. Malgré cela, les producteurs ont stabilisé leurs marges ce qui, d’une certaine manière, à permis de maintenir de volume de production et d’éviter une hausse artificielle des prix en raison d’une réduction de la production de matière.

Un marché des matières plastiques tendu en Europe

Si les prix du polyéthylène et du polypropylène aux Etats-Unis sont estimés comme stabilisés voire en légère baisse pour 2018 du fait d’une production excédentaires, les acteurs européens feront probablement face à une situation plus complexe en raison d’une offre plus tendue. Il leur faudra donc être à l’affût d’éventuels prix plus avantageux sur les marchés étrangers.

C’est notamment dans ce contexte que la Fédération de la plasturgie a récemment lancé une plateforme en ligne d’achat des matières premières afin de professionnaliser et rationaliser la filière achat de la plasturgie. Les acheteurs pourront y émettre leurs demandes et les vendeurs leurs offres et ce de manière anonyme.

Si le contexte global semble tendu, la production et la transformation de matières plastiques en  2018 devrait pourrait connaître une nouvelle hausse. De récents échanges avec des professionnels de l’injection plastique et de la transformation de matières plastiques confortent en tout cas cette prévision. A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *